40 Dans les champs le berger veille

1.
Dans les champs le berger veille
Aux approche du matin,
Quand la brise à son oreille,
Apporte un écho lointain.
Et tandis que tout rayonne
D’un soudaine clarté,
Plus forte la voix résonne
Du fond de l’immensité.
Gloire à Dieu dans les hauts cieux,
Paix aux hommes en tous lieux!
Le Rédempteur et le Maître
Qu’attendaient vos coeurs pieux,
Dans la crèche vient de naître:
Gloire à Dieu dans les hauts cieux!

2.
Bergers, pourrez-vous comprendre
L’amour du Dieu tout-puissant,
Qui, pour vous, daigne descendre
A n’être qu’un faible enfant,
Un enfant que la souffrance
Saisira dès le berceau,
Qui marchera sans défense
Vers la croix et le tombeau?
Gloire à dieu dans les hauts cieux,
Paix au hommes en tous lieux!
Pour sauver l’âme coupable
Le verbe victorieux,
Naît dans un pauvre étable:
Gloire à Dieu dans les hauts cieux!

3.
En chantant l’hymne nouvelle
L’ange au ciel s’est envolé,
Et sous la voûte éternelle
Le berger reste isolé;
Mais, ravi du saint mystère,
Son coeur murmure tout bas:
“Si l’ange a quitté la terre,
Le Sauveur ne sen vas pas!”
Gloire à Dieu dans les hauts cieux,
Paix aux hommes en tous lieux!
Pour cet enfant dans ses langes,
Pour ce don si précieux,
Chantons tous, comme les anges:
Gloire à Dieu dans les hauts cieux!